Bernard Tribondeau



Dernières nouvelles du monde
October 2011

I'll be your mirror, reflect what you are ...

tumblr_lsjd8cDxrQ1r0y5gb
80 % de mes commandes photo, qu'elles viennent de la presse ou du corporate, sont des portraits. Ce n'est pas tout à fait nouveau, disons depuis 3, 4 ans environ. J'aime bien les portraits, même si au départ, ce n'était pas ma spécialité. Réussir un portrait est un acte photographique délicat : on doit composer avec le temps (parfois quelques minutes), le lieu (souvent affligeant), et la méfiance naturelle du sujet (d'autant plus que je me suis fait une « spécialité », de portraitiser des gens tout à fait ordinaires, comme vous et moi, et dont ce n'est pas le métier de poser.) Je ne dois pas être trop mauvais, puisque mes commanditaires continuent à me faire confiance. Et comme je le dis quasiment à chaque fois à mes modèles, « ne vous inquiétez pas, tout le monde est photogénique, si ça ne marche pas, c'est que le photographe n'est pas bon ».
Je suis admiratif des grands portraitistes classiques, Karsh, Mapplethorpe, Penn… Et oui, j'aimerais bien, dans mon petit registre à moi, arriver à faire aussi bien qu'eux… Non, ce qui me fait râler, c'est la monomanie du portrait. Finies les commandes de reportage ou l'on peut passer un peu de temps à découvrir un univers, un milieu différent. Et faire des images qui racontent une histoire. C'est possible pourtant, même en reportage corporate. Mais un portrait, c'est tellement plus simple : commande minimum, coût minimum, risque minimum (le modèle n'ira pas vous faire des histoires sur son droit à l'image en arguant que vous lui avez volé sa photo). Et un beau portrait, c'est tellement simple pour faire une belle couv’ ou une belle intro. De toute façon, à quoi bon s'énerver, le portrait, c'est aujourd'hui quasiment le seul domaine ou l'on peut encore gagner un peu sa vie. Alors…
A lire dans le même registre cet excellent papier « Vous reprendrez bien un portrait » :
http://culturevisuelle.org/capteur/archives/486
February 2015
November 2014
September 2014
July 2014
January 2014
October 2013
September 2013
June 2013
May 2013
October 2011
© 2020-2021 Bernard Tribondeau Contact